Parrainage d’analphabètes

Beaucoup de frères et surtout de sœurs n’ont jamais eu l’occasion d’apprendre à lire et à écrire. Parmi eux se trouvent également de nombreux enfants issus de familles pauvres vivant dans des zones reculées, souvent victimes de conflits tribaux et de guerres civiles empêchant les écoles de fonctionner.

Certains frères dans l’est de l’Afrique donnent régulièrement des cours de lecture et d’écriture, ainsi que d’autres cours, comme les mathématiques. C’est toujours un plaisir de voir les résultats positifs de ce travail : les frères, sœurs et enfants concernés peuvent lire la Bible et mieux subvenir à leurs besoins. En conséquence, ils restent dans les villages au lieu de partir pour les villes ou même d’aller à l’étranger.

Votre contribution

Les frères qui s’occupent des cours le font en parallèle de leur travail habituel. Ils ne trouvent pas assez de temps pour le travail agricole et reçoivent donc un soutien financier avec lequel ils peuvent employer quelqu’un pour faire ce travail. Ils ont également besoin d’une moto puissant pour se rendre dans des villages reculés sur des routes souvent très mauvaises.

Les élèves ont besoin de stylos, de cahiers d’exercices et de matériel pédagogique, ainsi que de tableaux.

  • Dons pour une moto avec une puissance suffisante (total: 2 500€ dans cette partie de l’Afrique)
  • Une contribution mensuelle de 15€ par enfant destinée à couvrir les frais d’éducation régulière
  • Nous avons besoin de vos prières pour la bénédiction de cette œuvre : la repentance envers Dieu, la foi au Seigneur Jésus et le renforcement de la vie de foi.

Voir Contact pour transférer votre don

Projets de parrainage d’analphabètes

Fondation A Toutes Les Nations

In toenemende mate wordt het huwelijks- en gezinsleven ontwricht, ook in Afrika. Zowel door van de Bijbel afwijkende tradities als door invloeden uit het Westen. Deze conferenties ...

Er kon al veel hulp via u/jullie verleend worden, maar er is nog veel nodig voor vele andere kinderen

In toenemende mate wordt het huwelijks- en gezinsleven ontwricht, ook in Afrika. Zowel door van de Bijel afwijkende tradities als door invloeden uit het Westen. Deze conferenties voorzien dan ook in een grote behoefte.